Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2013-12-29T16:52:00+01:00

Conte de Noël

Publié par Delphine Basson Psychologue

Je souhaitais vous faire partager un beau conte que l'on m'a envoyé pour Noël.


Merci à Sébastien Houel qui en est l'auteur.

Il serait heureux d'avoir des retours (positifs ou négatifs).

Alors pensez à faire des commentaires dans la rubrique sous l'article "Réagissez" pour encourager Sébastien Houel a continué.

 

Bonne lecture !

 


« Un Noël bien étrange, la recherche de la « Scintillette »

 

Il était une fois, une jolie petite fille malicieuse, qui passait son temps, lorsque ces parents étaient occupés, à s’amuser avec les fleurs qui parsemaient leur grand jardin.

Elle composait des potions imaginaires qui pouvaient soigner tous les maux, que cela soit pour les humains ou les animaux.

Une marguerite effeuillée, deux pétales de coquelicots, un brin d’herbe pouvait arrêter les coupures, une feuille de boulot, le pistil d’un bouton d’or, quelques mots magiques et cela soignait les maux de tête… Bref, la petite Louloute, avait bien d’imagination.

Par un matin de décembre, lorsque les premières toiles d’araignée se parent de leurs perles d’hiver, les transformant alors, en joyaux de la nature, la maman de louloute tomba très malade.

Plusieurs médecin et spécialiste vinrent à son chevet, mais hélas sans succès.

Son papa passait beaucoup de temps auprès de sa maman et la petite Louloute se sentait un peu seule et désarmée.

Louloute était convaincue que ces potions « magiques » pourraient guérir sa maman. Elle passait de plus en plus de temps dans le jardin à tenter d’ « élaborer » une potion miracle, et cela tout en parlant à ces amis imaginaires : « les Elfes de la nature »

-«Amis Elfes, aidez-moi à trouver la bonne potion » chuchotait elle aux arbres et arbrisseaux.

Toujours sans réponse…

A l’approche de Noël, la santé de sa maman empirait. Son papa ne faisait plus du tout attention à elle, et la petite fille continuait tard le soir à tenter de trouver le remède.

Un soir, pendant que la petite Louloute concoctait une nouvelle « potion », la neige commença à tomber. Et, là…. Parmi les flocons virevoltants, l’un d’eux semblait être légèrement lumineux et, surtout… ne tombait pas mais restait face à elle.

Elle tenta de l’attraper mais le flocon disparut aussitôt …

Le lendemain Louloute retourna au même endroit, mais la neige et le fabuleux flocon n’étaient pas au rendez-vous.

Elle raconta à l’école son apparition mais se fit moquer d’elle par ses camarades. Son papa, de son coté, répondait à toutes ces histoires par :  «Oui, c’est bien ma chérie, va jouer, maman doit se reposer. »

Tous les soirs, la petite fille s’asseyait sur le vieux tronc en bois et attendait de revoir la petite lumière. Et… un soir… la neige arriva. Puis, comme par enchantement, le petit flocon de lumière vint se poser sur l’épaule de Louloute.

 

Elle ne savait pas quoi faire et était figée. Elle demanda à l’apparition : «  Tu es un Elfe de la nature ? »

Un silence suivit, puis, une petite voix douce se mit à se faire entendre :

-« Si tu y crois, alors, oui je suis un Elfe »

-«  Vous pouvez m’aider à guérir ma maman ? »

-« ça fait longtemps que nous t’observons, petite princesse, et oui, nous pouvons t’aider, mais il y a trois conditions… »

-«  je m’en fiche, lesquelles Monsieur Elfe ? »

-«  Appelles moi Bilbo, la première est que tu dois me promettre de me faire confiance, le deuxième tu dois me suivre dans la forêt, et la troisième, la plus importante, tu ne dois jamais révéler ceque tu auras appris et rencontrer, tu es d’accord ? »

-« Oh que oui ! je ferais tout pour aider maman »

-« Très bien, je reviens te chercher demain, prends de quoi manger et couvres toi bien, au revoir petite princesse…. »

Ce soir-là, Louloute remonta faire sa toilette toute excitée en disant à son papa :

-« Papa, je pars demain soir avec Bilbo ! on va guérir maman ! »

Mais la réponse restait la même : «oui, c’est bien ma chérie, va te coucher, je vais amener de la soupe à maman »

Le lendemain en rentrant de l’école, Louloute se précipita près du tronc. Dans un sac à dos, elle avait soigneusement préparé un sandwich, une briquette de jus de fruits et quelques barres chocolatées.

Une grosse doudoune sur le dos, les bottes fourrées et un bonnet faisait l’équipement de la future aventurière.

Bilbo était au rendez-vous.

-« Suis moi petite princesse, et ne me quittes pas des yeux.En route pour l’aventure… »

-«  Dis-moi Bilbo, qu’allons-nous chercher ? »

-« Tu es bien curieuse, je vais te faire une confidence, mais rappelles toi les trois règles et que tu as promises. Nous allons chercher la Scintillette de Noël. C’est une fleur qui ne pousse qu’une fois par an et ne vit qu’une nuit… Elle soigne tous les mots et seule les Elfes en connaissent l’existence ; Les humains auraient vite fait de vouloir la cultiver, alors qu’elle n’a juste besoin d’une floraison pour renaître l’année suivante. Il ne faut pas la couper, pas l’arracher, ne pas essayer de la replanter, sinon elle disparaitra à tout jamais. Je te donnerai le secret une fois sur place… »

Après une longue marche, la nuit tombante, Bilbo ouvrait la route en guise de torche, puis s’arrêta net…

-« Nous y sommes, approches toi et regardes sous cette fougère »

La petite s’agenouilla, et en relevant les feuilles couvertes de neige, une fleur magnifique et scintillante commel ’étoile apparue.

-« Que dois-je faire Bilbo ? elle est si belle »

-« Approches toi d’elle et penses très fort à ta maman, puis respires son parfum… »

-« Oh qu’elle sent bon ! »

-« Maintenant, rentres chez toi, je vais te guider et va déposer un bisou sur le front de ta maman. Recouvres la Scintillette délicatement, qu’elle puisse finir sa nuit ».

Ils prirent le chemin du retour.

En arrivant dans son jardin, Bilbo lui glissa ces quelques mots :

-«  N’oublies pas ta promesse, et nous veillerons sur toi et ta famille, petite princesse. Maintenant que tu connais le secret, en grandissant utilises le pour aider et soigner, tu fais partie de la grande famille des Elfes dorénavant, Adieux et penses de temps en temps à ton vieil ami… »

La lueur se mit  petit à petit à s’éteindre.

Louloute courut jusqu’à la chambre de sa maman, le papa était endormi sur un vieux fauteuil.

Elle déposa un baiser sur le front de sa maman et s’endormit contre elle

Au petit matin, Louloute fut réveillée par les caresses de sa maman qui avait retrouvé un visage souriant. Le papa pleurait de joie.

Quelques fois les miracles arrivent. La magie peut exister si l’on y croit. Pensez-y la prochaine fois que vous irez dans votre jardin ou dans la nature………..

 

 

Sébastien HOUEL.

Nov-13

 

Voir les commentaires

commentaires

postive 29/12/2013 21:56


J'adore, c'est super jolie

sonnet virginie 29/12/2013 21:21


très beau conte!!!


à lire et à relire!!!

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog